Une Régie pour le quartier de Thouars-Raba et Crespy-Santillane

Partant d’un constat simple étant celui du délaissement de l’animation de proximité et des difficultés très spécifiques des quartiers de Thouars Raba et Crespy Santillane, je soutiens et crois fortement à la nécessité de redynamiser la vie locale à travers la création de deux régies de quartier distinctes.

Avec plus d’une centaine de Régies de quartiers existantes et actives à ce jour en France, l’expérience semble porter ses fruits partout où elle est mise en œuvre.

Dès lors, pourquoi ne pas mettre en place les remèdes qui fonctionnent dans notre commune ?

Une régie de quartier est une association loi 1901 à but non lucratif, dont le seul objectif est d’améliorer le cadre de vie du quartier, associer les habitants à la vie de leur quartier et favoriser l’insertion des jeunes ou des personnes en difficulté selon un principe de solidarité et d’entraide.

Je propose ainsi de constituer deux associations distinctes, une pour la Régie du quartier Thouars Raba, et la seconde pour le quartier Crespy Santillane. Il semble incontournable à mes yeux que le Conseil d’administration de chacune de ces entités soit constitué d’habitants et de représentants de la municipalité, mais également des bailleurs sociaux du quartier. Seul un travail étroit en partenariat entre ces trois composantes permettra un bon fonctionnement des régies de quartier.

Je souhaite permettre aux Régies de quartier de permettre l’insertion à travers l’activité économique des habitants les plus en difficulté ou rencontrant des difficultés spécifiques, mais également permettre à travers cette structure un renforcement important du lien social et du dynamisme de ces deux quartiers. Redonner une âme et une activité forte à ces secteurs et à leurs habitants est pour ma part une préoccupation majeure.

Concrètement, la Régie propose des emplois d’insertion aux habitants en situation précaire, permettant ainsi de retrouver le chemin de l’emploi. Il s’agit par exemples d’emplois visant à améliorer la propreté, le cadre de vie, rendre des services de proximité à la population, développer des missions de médiation notamment vis-à-vis des jeunes du quartier.

Des emplois qui peuvent également permettre de proposer des services innovants et pratiques pour la population : repassage et livraison du linge à domicile, prêt de matériel de bricolage ou de jardinage, services à domicile… à des tarifs naturellement avantageux, en raison du but non lucratif de la structure.

La Régie de quartier peut devenir un pilier de l’animation locale, créer les conditions d’une insertion sociale simplifiée et réussie pour les habitants dans le besoin de ces quartiers, en particulier les plus éloignées d’un emploi.

Il me paraît indispensable de prévoir un appui important de la commune de Talence en faveur de ce type de structure indépendante, en raison non seulement du retour sur investissement qui semble indéniable, mais surtout des résultats probants récoltés dans les communes ayant expérimenté ce type de dispositif, que ce soit en matière de sécurité, d’emploi, d’amélioration du cadre de vie et de réduction de l’isolement pour les personnes les plus fragiles notamment. Sans compter un atout indiscutable en matière de resserrement des liens sociaux, y compris intergénérationnel.

Vous l’aurez compris, j’appelle fortement de mes vœux la création et le soutien de deux Régies de quartiers pour nos deux quartiers de Thouars Raba et Crespy Santillane, qui souffrent tous deux de déficits en la matière. Appliquer les recettes qui marchent, afin d’améliorer la vie quotidienne de nombreux habitants me semble en effet justifier largement de tenter cette belle expérience dans notre ville.

Sans compter qu’il ne s’agit finalement que de donner les moyens à ces très nombreux Talençais(es) qui ne manquent pas d’idées, d’énergie ou d’envie pour améliorer la vie de leur quartier, j’en suis une preuve, mais qui n’ont tout simplement aucune structure de ce type à leur disposition à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *